Relation Thérapeutique

Notre vie est jalonnée de situations de changement : s’installer pour vivre en couple, l’arrivée d’un enfant, un changement professionnel, l’adolescence, une maladie, la ménopause, un divorce, une altération physique, etc … qui peuvent nous mettre dans la difficulté, l’inconfort, voire dans une vraie souffrance.

La traversée de ces « passages » peut être facilitée par un temps de pause, un regard distancié et l’accompagnement par un professionnel.

Je vous accompagne, dans un cadre défini et bienveillant, je prends en compte la globalité de votre personne, sur un rythme régulier et adapté à vos besoins. La confiance, le respect, l’engagement et l’éthique fondent cette relation thérapeutique.

Dans un lieu – espace d’expression de soi, de rencontre avec soi même et de rencontre avec l’autre.

L’autre, le thérapeute; et l’autre, cette part de soi inconnue qui interpelle, illusionne et peut ramener dans des schémas de souffrance. L’autre c’est aussi cette part de soi pleine de ressources et de potentialités enfouies, coincées, que l’on peut réhabiliter.

Enfin, tout cela peut exister dans le réel, donner du corps à la relation,  en passant par le dire, le sentir et l’agir. Au fil des séances, laisser le temps déposer son empreinte pour traverser, reconstruire, rencontrer le corps psychique dans un cadre symbolique pour devenir le corps réel dans la vie main-tenant choisie.

Mettre du corps dans nos paroles et mettre des paroles sur notre corps, c’est ce que je vous propose avec l’APO (Analyse Psycho Organique) pour réguler le psychisme, aligner le conscient et l’inconscient, libérer les émotions et les sensations refoulées et relancer l’élan vital.

Cette approche analytique fait le lien et offre un dialogue entre l’esprit, avec l’expression de la parole, et l’organique, le corps, avec ses émotions, ses ressentis et ses manifestations en utilisant la réalité et la créativité du moment.

                          Il y a des clés qui ouvrent les portes,

comme il y a des mots qui ouvrent les cœurs.