Stephen Jay Gould « La mal-mesure de l’homme »

« Nous ne traversons ce monde qu’une fois. Peu de tragédies sont plus graves que de ne pas permettre à la vie de s’épanouir, peu d’injustices sont plus profondes que de réduire à néant les occasions de se développer, ou même d’espérer, à cause de limites imposées de l’extérieur par d’autres, mais dont on pense qu’elles viennent de soi. »

Stephen Jay Gould « La mal-mesure de l’homme »